Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

# QUÉ S'APELORIO...

19 Juillet 2012 , Rédigé par Yay' Publié dans #fiction

La scène se passe il y a plusieurs dizaines d'années dans la campagne anglaise.

*******

- Ô John, admirez-moi cette beauté ! Quelle splendeur, quelle grâce, quelle élégance !

- C'est vrai Walter. Elle est tout à fait admirable.

- Admirable ? Admirable et c'est tout ? Mais non John, elle est vraiment remarquable, que dis-je extraordinaire au sens littéral du terme : extra-ordinaire. Je la veux mienne !

- Comme vous y allez Walter, vous n'allez pas lui faire quitter sa campagne natale comme ça, ce serait certainement bien trop rude pour elle.

- Vous croyez ?

- Mais évidemment Walter. Regardez autour de vous. C'est une fille de la terre et des grands espaces ! Comment pourrait-elle s'adapter à vos quatre murs ? Et le voisinage, vous avez pensé au voisinage ?

- Une telle création fait fi du voisinage. Quant à mes quatre murs... aaaaah... chez moi, tout serait tellement plus beau avec elle...

- Je vois que mes arguments ne portent pas. Vous avez décidémement le béguin Walter. Je sens qu'elle va rentrer avec nous sous peu cette donzelle.

- "Donzelle", comment pouvez-vous John ?! Appelons-là Gwendoline en hommage à votre épouse.

- A mon épouse ? Et pourquoi elle ?

- Cette couleur de peau, ça ne vous rappelle pas les adorables pommettes de velours de Gwendoline ?

- Il est vrai. Mais ce côté félin, ces griffes de tigresse me rappellent plutôt l'épouse de notre ami français Nicolas le Jardinier. Comment s'appelle-t-elle déjà ?

- Vous êtes dans le vrai John ! Elle s'appelle Rose. Ce nom siéra tout à fait à notre fleur ! Cette petite sauvageonne s'appellera donc Rose. Ramenons-là dans mon parc ! Je suis sûr qu'elle y fera fureur. Imaginez, dans quelques années, tous les fades murs blancs de notre pays et au-delà, ornés de ce sublime rouge carmin !

# QUÉ S'APELORIO...

La scène se passe il y a quelques jours dans la campagne française

*******

- P***** de m**** si je tenais le c** qui a décrété que ces f****** roses seraient jolies dans un jardin, j'te lui f******* ses c******** d'épines par la t****** ! J't'en f****** de ses branches c****** tu sais où, AAAAAAAaaah il comprendrait son erreur là !

Partager cet article

Commenter cet article