Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

# DORMIR COMME UN BEBE, LA LEGENDE | BIS

25 Juillet 2012 , Rédigé par Yay' Publié dans #enfance, #ma vie mon oeuvre

# DORMIR COMME UN BEBE, LA LEGENDE | BIS

Nuit de samedi à dimanche, 1h42 du matin.

Subconscient, Inconscient, Conscient et moi-même devinons des pleurs… Moi-même préfère l’attribuer à un rêve mais Subconscient et Inconscient réveillent doucement le cerveau pour lui signaler que « Non non, ce n’est pas un rêve, c’est la réalité : la chair de ta chair est en train de se réveiller »

Moi-même percute et le cerveau en question se met en branle : quel jour on est ? Quelle heure il est ? Qu’est-ce qu’il a encore ? Est-ce que je travaille demain matin ? Qu’est-ce que j’ai à faire déjà ? Ah non je ne travaille pas, c’est dimanche… Bon, faut se lever pour aller voir le machin à côté alors (ah oui, Moi-même a pris l’habitude d’appeler son fils « Machin » quand il a tendance à lui taper sur le système)

Subconscient, Inconscient et Conscient restent confortablement installés sous les couvertures, à côté de l’Homme, tandis que Moi-même est la seule à extraire un pied du lit.

Moi-même pose le pied par terre et là, Conscient daigne participer à l’effort, mais surtout pour le plaisir sadique de souligner à quel point le plancher est froid. Et pourtant, il faut sortir le 2ème pied et le reste du corps, même pas habillé.

Toute frissonnante, Moi-même arrive dans la chambre de son fils et lui demande doucement ce qui lui arrive. Pas de réponse. Ou plutôt si : le garçon se retourne en grognant et fait mine de n’avoir vu personne. Moi-même explique qu’il fait trop froid pour qu’elle reste ainsi donc elle retourne dans son pieu. Mais c’est sans compter sur l’obstination du garçon qui recommence ses pleurnicheries dès qu’elle a le dos tourné.

Moi-même patiente un moment entre deux portes pour vérifier que les plaintes ne s’arrêtent pas toutes seules, comme par miracle… Mais à 1h50 du matin, point de miracle… Moi-même retourne donc près de son fils, l’interrogeant sur son besoin d’aller aux toilettes ? Pas de réponse. De boire un peu d’eau ? Pas de réponse. De retrouver le bibi du bébé ? Pas de réponse. De remettre les couvertures ? Pas de réponse…

Moi-même garde son calme, pourtant, Inconscient qui traîne dans les parages est en train de se transformer en dragon et rêve d’exploser « RAAAAAAAAAAAAAA MAIS QU’EST-CE QUE TU VEUX B***** ???????????!!!!!!!!!!!!!! » Moi-même arrive à retenir Inconscient car le coup de hurler sur Machin, elle l’a déjà fait dans la semaine et elle se souvient qu’elle n’en est pas fière… Pendant ce temps, le petit garçon a dû sentir la bataille intérieur Moi-même Vs Inconscient et se dit qu’il est temps de trouver une explication plausible à ce réveil nocturne. Il opte pour « Veut agua ***** » (***** veut de l’eau… note de la traductrice) et avale la moitié d’une demie-moitié de gorgée d’eau. Il avait vachement soif !

Cette brusque arrivée de liquide dans l’estomac déclenche illico une envie irrésistible d’aller aux toilettes. Oh la belle excuse pour passer quelques minutes la tête enfouie dans l’épaule de Moi-même !!!!

Quelques minutes plus tard, l’épisode du réveil nocturne est terminé, la maison retrouve son calme. Subconscient, Inconscient, Conscient et Moi-même replongent dans les bras de Morphée.

9h30, réveil. Moi-même commence sa journée en passant devant le miroir. Inconscient hallucine devant les cernes ultra-creuses et super bleues de Moi-même et se dit qu’il ne fait décidemment pas bon vieillir.

Moi-même passe devant le même miroir et n’aperçoit qu’un contour flou… L’avantage d’être myope !

Partager cet article

Commenter cet article